La houle du temps se fracasse sur la vie. L'écume se déverse lentement, s'étale puis se retire. Il n'y a plus aucune trace. Les gens disparaissent, leur silhouette s'estompe. Ce qu'il nous reste d'eux après le passage des vagues, après l'usure du temps, ce n'est plus grand chose.

Tout ce que fait la vie si on ne l'arrête pas, sombre à un moment donné dans le regret. Aucune arme ne nous permet d'y faire face, et c'est de notre faute. Le temps lie et délie tout ce que nous pourrons un jour construire, comme-ci rien de tout cela n'avait d'importance. Alors pourquoi s'acharner ?

Tout le monde nous met de côté à un moment ou un autre de sa vie. Et qu'est-ce qu'on peux y faire ?