Jour 3
Broadway Ave. / Impossible Project / Bookshop / Times Square


         P1100626  P1100625

Ce matin, il pleut. Beaucoup. L'air n'est pas froid mais le ciel arbore une couleur inquiétante qui n'envisage aucune amélioration pour la journée. On oublie donc Central Park et Coney Island aujourd'hui, c'est l'occasion parfaite pour faire quelques courses et partir à la recherche de plusieurs magasins que je tenait à voir. Qui plus est, l'Euro est à $1,36 ce matin, alors c'est un peu la teuf ! On quitte l'appartement, empruntant le sub' en direction du temple du shopping New-Yorkais : Lower Broadway Avenue. Plus ou moins au milieu de SoHo et Little Italy.

On descend à Canal Street et après avoir acheté un parapluie (n°1) et on attaque notre périple en remontant petit à petit l'avenue. Imaginez des rues bordées de part et d'autre de boutiques vendant des jeans, des pompes et des vêtements de marque à des prix dérisoires... Bref, de quoi se refaire une garde robe en un rien de temps pour une modique somme (ce que je me suis appliquée à réaliser !). Soyons honnête, la sensation que l'on éprouve devant la conversion des prix en euro est carrément exaltante à ce niveau ! Après ces quelques emplettes, on revient sur nos pas pour trouver un restaurant près de Chinatown.

P1100624

    P1100623   P1100620

Ne me demandez pas comment on a volontairement fini là dedans (Liang Fan Dian), je ne trouve pas d'excuses réalistes. Alors évidemment, c'est dégeulasse, mais le prix est dingue $4.50 (soit quelque chose comme 3,30€) pour "5 Combinaisons & 1 Soup, from over 100 selections". Soit c'est gras, pas très appétissant et à peine nourissant mais je dois dire que j'en ai vu des bien pires dans le genre buffet chinois à Paris. Petit clin d'oeil à l'affiche "First Aid for Choking" qui est accroché au dessus de chaque table et nous accompagne tout au long du repas. Ca me fait irrémédiablement penser à mon tendre Chuck Palahniuk. On se remet tant bien que mal en route, le ventre lourd et les yeux pâteux... Mais je reprend vite du poil de la bête en prenant le chemin de l'un de ces (si ce n'est le plus) extra des magasins que je voulais voir !

P1100635

P1100630

P1100633

pola

 
Impossible Project Space. Le lieu est super chouette, un espèce de loft situé au cinquième étage dans un immeuble sur Broadway. C'est à la fois un lieu d'exposition, l'occasion de rencontrer des connaisseurs passionnés et adorables, de baver devant les polaroids retapés, d'apprendre certains gestes et astuces techniques et de surtout faire le plein de peloches ! Un super moment, pleins de fun et de partage. Dommage que l'on est pas encore d'espace comme celui-ci à Paris ! J'y reviendrai plusieurs fois pendant le séjour.

On repart en direction du Nord, en suivant toujours Broadway. Je suis pas spécialement fan de l'ambiance de SoHo ni même de Broadway à ce niveau. Je préfère les petites rues plus chaleureuses ou les quartiers avec un caractère brut... Là c'est un poil trop animé et commerçant pour moi. On rachète un parapluie (n°2) après avoir paumé le précédent entre les divers essayages et on finit par arriver sur Houston Street, qui marque la séparation entre SoHo/Little Italy et Greenwich Village/NoHo. Et là, on passe un peu par hasard devant une époustouflante librairie, pour le coup pleine de charme !

Libhousingwork


La Housing Works Bookstore Café. , Ici et pour les photos ci-dessus. Une superbe librairie qui propose des livres d'occasion dans un cadre unique, tout en bois et parquet avec une jolie mezanine. On peux s'y installer pour boire un café ou une bière tout en lisant les livres qui sont à disposition... J'en partirais avec un exemplaire souple et vieillit de Garfield que j'ai déniché au fond d'un rayon. Très chouette et en plus il y a toute une idée de partage et de bénévolat véhiculée par la librairie... Une fois la librairie quittée, le temps s'empire et on commence à fatiguer. La nuit est bientôt là, alors on décide de faire une dernière virée à Times Square avant de rentrer.

P1100639

P1100643

P1100644

P1100648

Arrivés à Times Square sous un déluge. C'est un peu agressif, surtout avec la fatigue accumulée... On ne s'attarde pas trop, juste le temps de quelques clichés et on file chez Midtown Comics. Avec Forbiden Planet, j'ai un peu l'impression que ce sont les institutions en matière de Comics Bookshop ici. Une énorme librairie avec un choix impressionnant, tant en parution hebdomadaire que dans le fond. Je me perd dans les rayons, bave beaucoup et finit par repartir avec le tout nouveau Templesmith (qui devait être Choked à l'époque).

                  20080921071731midtown-comics-logo-hi-res   midtowncomics

Avant de rentrer, on décide quand même de manger un bout sur place... Et comme toujours quand on est dans le coin, c'est compliqué. On pense alors à aller à Sapporo (un restaurant japonais qui fait notamment des ramens, portant le même nom que celui se trouvant rue St-Anne à Paris). On ne sait pas où il se situe exactement mais au moment de rechercher l'adresse, on a la surprise de constater que nous sommes à moins d'un block du restaurant en question, super cool. On a pas envie de prendre de risque ce soir et on est ravis de pouvoir se rassasier presque "comme à la maison". Après ça, on rentre à Brooklyn pour une nuit bien méritée en espérant que le temps sera plus clément demain.

 

 

 

 Jour 4
Upper West Side / American Museum of Natural History / Bookshop / Burger


P1100650
Le séjour continue avec un réveil grisâtre, mais en moins pire qu'hier. Aujourd'hui on a le droit à une lumière un peu plus présente, plus puissante, qui s'efforce, avec beaucoup de volonté, à percer les (trop lourds) nuages... Le revers de la médaille s'appelle l'humidité, mais après on peux pas tout avoir non plus. Avant de partir, j'en profite pour prendre en photo notre rue à Brooklynn (ci-dessus), quartier assez chouette, entre le populaire et le branché cool, dont je parlerais plus tard. Avant de prendre la direction de l'Upper West Side, on prend la direction de Times Square pour un crochet-course.

P1100653
Times Square, on a beau se dire que c'est bon, on l'a déjà vu et revu... On finit toujours par y revenir, et pas parce qu'on a envie d'y être à nouveau. C'est horrible. Ce matin c'est le Information Center situé non loin qui nous attire, j'avais entendu dire qu'il était vraiment très bien et effectivement... Tablettes géantes qui détectent les mouvements, jolis installations hyper supra nouvelles générations (en imageS) mais au final rien que je ne savais pas déjà. Je prend quelques papiers pour la route tout de même (guide des spectacles etc.). On venait aussi dans le coin pour faire quelques magasins de musique (fermés la veille) et on finit par s'installer au Cyber Café avec un smoothie SUR-vitaminé en guise de petit-déjeuner, j'adore (la démesure, je vous dis !).

P1100655

On file ensuite dans l'Upper West Side. C'est le quartier longeant Central Park, côté Ouest (je précise, on sait jamais). On descend sur la 72nd St () juste devant le Dakota Building, un magnifique immeuble où John Lennon a vécu ses derniers jours et devant lequel il fut assassiné. On fait un petit tour dans le coin en longeant le parc avant de s'enfoncer dans les rues pour manger un bout. On finit à Tenzan, un japonais qui se la joue un peu luxe dans les décors et dans l'ambiance (assez déroutant pour ce type de restaurant). C'est plutôt pas mal mais les proportions sont encore une fois folle ! L'heure file alors on se dépêche d'avaler tout ça et on prend d'assaut un musée pour lequel j'entretiens beaucoup de fantasmes.

 

AMERICAN MUSEUM OF NATURAL HISTORY

P1100657

P1100660

P1100661

 Un grand, très grand, Musée. Beaucoup de choses à voir et à découvrir. Des animaux reproduits aux squelettes les plus incroyables et ce, aussi bien terrestres que marins, un angle sur toutes les civilisations, l'astronomie, l'évolution de la Terre et des espèces... A vrai dire, j'y allais surtout pour les dinosaures, mais j'ai été surprise par beaucoup d'autres pièces exposées. Je me souviens avoir du survoler beaucoup de choses tellement la densité était importante et pourtant j'en garde un souvenir émerveillé, d'enfant parcourant un monde empli d'imagination.

P1100664

P1100671

P1100675

P1100681

P1100684
"Le musée possède une collection de plus de 32 millions de pièces réparties dans les 45 salles d'expositions permanentes." Autant dire que c'était énorme. Ce que j'en retiens (et j'ai du oublier des choses depuis), c'est surtout les dinosaures - parce que c'était la première fois que j'en voyais, mine de rien !, l'ancêtre des équidés, les anciens ours et autres animaux tombés dans l'oubli à couper le souffle, la reconstitution grandeur nature de la baleine bleue, l'errance dans les étages à la recherche de spectaculaire, ...  

                     mugi2           bille

 En prime, mon magnifique mug dont je suis totalement amoureuse.
Et mon ticket d'entrée qui m'a coûté un bras d'enfant.

P1100685

On quitte le Musée à la fermeture, vers 18h. On s'autorise alors une pause sur un banc juste devant l'aile du Musée que nous venons de quitter (nos jambes nous remercient). Dans un cadre très vert, on savoure la chaleur réconfortante des premiers rayons de soleil de notre journée... Puis on se remet en route, direction Astor Place.

P1100691

 
Astor Place se trouve à la frontière de l'East Village (8th St), non loin de là où on était la veille. Ce coin me plaît pas mal, plus intime et plus chaleureux, on a l'impression qu'on pourrait s'enfoncer dans les rues à l'infini et découvrir des petites enseignes, bars, restaurants camouflés aux yeux de tous, ... C'est vraiment l'idée du village dans la ville. Après, j'avoue  que je me sens pas super à l'aise avec le côté bobo/branché, qui me plaît déjà moins. Mais bon, on est pas venu là pour ça (puisqu'on reviendra) !

Stmarkbookshop

Et oui, encore une librairie (aïe pas mes doigts !). Cette fois c'est la St. Mark's Bookshop que j'ai beaucoup aimé ! (photos : ici, ici, et ). Déjà d'entrée de jeu l'ambiance industrielle/rétro-futuriste m'a tout de suite séduite, ensuite la sélection d'ouvrages mise en avant m'a scotché sur place dès l'entrée... Photo, art, design. Du coup, j'ai passé vingt minutes à regarder ces bouquins là avant d'explorer le reste du magasin, je suis incorrigible. La librairie est articulée de façon originale et on retrouve une ambiance plus feutrée mais toujours plus ou moins urbaine dans les rayons isolés. Bref, j'adore ! Une bonne "petite" librairie de quartier qui transpire l'âme.

P1100693

On quitte la librairie, faisons quelques courses dans une supérette à deux étages du coin et rentrons à la maison. Ce soir c'est repas au BBQ du corner (67 Burger), un orgasme multiple au goût de sweet potato fries (rien que d'y repenser, raaaaaah...), de milshakes et d'hamburgers plus que chouette. Et tout ça à deux minutes de l'appartement. Les Donuts viennent d'une chaîne dont j'ai oublié le nom, on les avait achetés sur le chemin entre le Subway et l'appart'. Pour la petite histoire, quand le mec a vu que nous étions français, il a commencé à tchatcher avec nous dans un français approximatif (il était natif d'un pays francophone d'Afrique), c'était fun et il était surpris de voir des français de Paris ici. Du coup il a décidé de nous doubler notre commande à l'oeil, d'où les donuts en double !

La journée se termine donc sur une bonne note et qui plus est, j'arrive un peu par hasard à être devant la télé pour la Season Premiere de No Ordinary Family, série que j'avais un peu suivi en pré-promo'... C'est bizarre d'être de l'autre côté pour une fois et d'avoir le show en direct - avec ses pubs hinhin. Dommage que la série fut sans intérêt :) 


67burger