Horses

Dis, te souviens-tu ?
Ce souffle de liberté, l'odeur de la vie
Quand tout était encore possible
Quand rien ne comptait plus que le présent


Dis, le sens-tu encore ?
Ce temps suspendu où résonnait l'écho de nos rires
La terre qui volait sous le fracas de leurs sabots
Et nos yeux brillants de l'ivresse du jour

Dis, ça existe toujours ?
Où vont les souvenirs ?

(A cheval. Auvergne - Eté 2006)